Dimanche 25 juin 2017 de 15h30 à 17h30 (Bazouges-la-Pérouse, Château de La Ballue)

& Trembling : a method for an applied polyphony

Antonija Livingstone & Benny Nemerofsky Ramsay

Création

En continu / 2017

 

Création et performance : Antonija Livingstone et Benny Nemerofsky Ramsay

Coproduction : Nos Lieux Communs dans le cadre du programme de résidence NOMADES

Accueil en résidence : EXTENSION SAUVAGE, le Château de La Ballue.

Artiste indépendante et en grande partie autodidacte, Antonija Livingstone propose une pratique qui prend racine dans l’art chorégraphique et la performance. Elle y explore le besoin de ré-enchantement à travers un ensemble de gestes critiques et de théories queer. Elle travaille toujours en collaboration avec des artistes visuels, des chorégraphes ainsi qu'accompagnée d'animaux et de matériaux. Invitée par Extension sauvage en 2014 avec l'étape de travail In Disguise, devenue par la suite la pièce acclamée Supernatural, c’est avec joie et curiosité que nous la retrouvons cette année pour son nouveau projet & Trembling : a method for an applied polyphony, conçu en résidence au château de La Ballue, dans le cadre du programme Nomades de Nos Lieux Communs, avec l'artiste pluri-disciplinaire Benny Nemerofsky Ramsay. Leur terrain de jeux : les jardins à la française du château de La Ballue, perçus comme atelier polyphonique et laboratoire. Ici, la polyphonie est plus qu'une structure musicale, elle est également un modèle relationnel où les différentes voix qui habitent les lieux, endémiques et cultivées, humaines et artificielles, s'entremêlent, se répondent, résonnent entre elles, chacune avec sa propre essence, chacune avec une responsabilité mutuelle pour l'autre, et pour l'ensemble. À travers ces voix multi-sensorielles, les jardins deviennent tour à tour, salle de concert, bibliothèque, refuge ou encore lieu de drague.

Antonija Livingstone est une artiste indépendante qui travaille depuis Montréal et Berlin. Ses créations ont régulièrement été commandées et présentées en France. Après la création de sa première œuvre en solo, The Part (2004), pour le Festival Antipodes de Brest, elle a coécrit et coproduit une série de dix projets féministes. Notamment, Cat Calendar (2005) avec Antonia Baehr, - a situation for dancing en 4 épisodes (2006-2008) avec Heather Kravas, et Supernatural (2014) avec S. Aughterlony et Hahn Rowe et la performance sur la durée Culture Administration & Trembling avec Jennifer Lacey, Stephen Thompson et l'artiste visuel Dominique Pétrin (2014 - jusqu'aujourd'hui). Dernièrement, elle a co-créé avec Nadia Lauro les Études Hérétiques 1-7 (2016), actions en dispositif immersif pour ensemble et escargot géant... En 2017, & Trembling, créé dans le cadre du programme Nomades de Nos Lieux Communs et présenté au festival Extension sauvage, découle d'une collection de gestes artistiques, inspirés de pratiques déjà explorées par et avec des artistes et amis, invités à participer au projet Culture Administration & Trembling. Les œuvres et projets de Antonija Livingstone ont été soutenus et présentés entre autres par : le Festival d’Automne de Paris, la Ménagerie de Verre à Paris, American Realness à New York, le Festival Actoral à Marseille, L'Usine C et le Festival TransAmérique à Montréal, la Biennale d'art performatif de Québec, Impulstanz à Vienne, le Leopold Museum de Vienne, le Museu Arte de Rio de Janeiro, la fondation Serralves de Porto, le Live Arts week de Bologne. Depuis 2002, Antonija Livingstone travaille régulièrement avec Meg Stuart (Damaged Goods). Dernièrement elle a participé au projet interdisciplinaire et collaboratif Sketches – Notebook (2013) et prochainement au Sketches/Notebook XL Supernova (2018) au HAU de Berlin.

 

Benny Nemerofsky Ramsay (Montreal, 1973) est artiste et journal-intimiste. Ses gestes artistiques basés sur le son, la vidéo et le texte, se nourrissent de l'histoire de la chanson et des voix des genres, de la portée de l'amour et de l'émotion sur le langage, et de la renaissance et la manipulation de voix – chantées, parlées ou criées. Dans son travail, vous trouverez des cloches, des bouquets, des forêts enchantées, des paravents, de vieux gays, des paillettes, des feuilles d'or, des lettres d'amour, des peintures imaginaires, des madrigaux, des mégaphones, des miroirs, des hommes nus, le langage des signes, des sous-titres, et le chant des oiseaux, des garçons sopranos, contraltos, contre-ténors et des sirènes. Le travail de Nemerofsky a été largement présenté au Canada et en Europe. Ses œuvres font partie des collections permanente du Musée d'histoire de l'art de Vienne, du Musée de l'Histoire des Juifs polonais de Varsovie, et du musée des Beaux-Arts du Canada. www.nemerofsky.ca