Samedi 18 juin 2016 à partir de 19h (Hédé-Bazouges)

Bal sauvage

En collaboration avec le Théâtre de Poche

Avant de lancer les folles aventures de danse dans le paysage du festival Extension sauvage, le Théâtre de Poche et Extension sauvage s’associent pour une soirée de danse en plein air à Hédé-Bazouges. Début des festivités avec Je suis lent, une conférence - performance de Loïc Touzé suivi de la course de plantes Les coureuses, une installation - performance de Nadia Lauro & Laurence Crémel et pour clôturer la soirée, Bal sauvage, un bal populaire revisité qui nous entrainera tous joyeusement jusqu’au bout de la nuit avec les DJs LG Rivales et Mr Henri !

19h / Théâtre de Poche

Je suis lent

Loïc Touzé

Conférence – performance

1h / 2016

 

Conférence performée de Loïc Touzé

Collaboration à la dramaturgie : Éric Didry

Production : ORO

Je suis lent est une conférence performée sur mon histoire avec la danse que je livre puisant dans mon corpus d’images intimes qui m’ont constitué. Je reviens sur mon parcours de danseur traversé par les figures qui ont, au fil du temps, nourri une partie de mon imaginaire. Mon histoire commence dans le temple de l’académisme du XIXème siècle aux côtés des fantômes du ballet. Je bifurque ensuite sur des chemins tracés par les figures mythiques de l’expressionnisme et, plus tard, je m’identifie aux aventuriers de la post-modernité, je rejoins les chantres de la nouvelles danse et m’égare enthousiasmé sur des sentiers plus conceptuels. Aujourd’hui j’empreinte une voie plus étroite et escarpée, et c’est là, quand je m’y attends le moins, que parfois la danse surgit. Je suis lent trouve son origine à Lisbonne au Portugal. C’est dans le cadre d’un cycle de conférences intitulé A Minha História da Dança organisé par Forum Dança et O Rumo do Fumo, que je l’ai éprouvée pour la première fois dans sa version portugaise puis, ensuite, en italien à Rome.

Loïc Touzé

21h / Extérieur

Bal sauvage

Loïc Touzé

Bal populaire revisité / Tout public

Conception : Loïc Touzé

Pour ce bal, Loïc Touzé vous transmettra La Ziva, une danse festive écrite en 1995 par le chorégraphe sur la musique et la voix d’Hamza El Din. Il laissera ensuite place aux DJs LG Rivales & Mr Henri qui feront danser l’assemblée jusqu’au bout de la nuit. Le principe est simple : à l’ouverture du bal, Loïc Touzé apprendra aux danseurs la chorégraphie et, à plusieurs reprises pendant la soirée, lorsque le DJ donnera le top, ils danseront tous à l’unisson. En amont du Bal sauvage, La Ziva sera transmise à quelques complices, danseurs amateurs, lors d’un atelier. Ces derniers, alors disséminés dans la foule le jour J, seront des repères visuels pour les danseurs en herbe présents ce soir-là.

20H30 / Place du château

Les coureuses

Nadia Lauro & Laurence Crémel

Installation – performance

Les coureuses / Hédé 2016

 

Conception / réalisation : Nadia Lauro en collaboration avec Laurence Crémel

Sound Stimulator pour le départ de la course : Nadia Lauro & guests

Pratiquer une expérience sur le développement d’un légume.

Mettre en concurrence des plantes identiques le temps d’une saison.

Inviter les visiteurs à faire partie intégrante de l’installation.

Mettre en scène une course de légumes, avec départ numéroté, arrivée, arbitrage, public, supporters et dopage.

Les concurrents sont des plants de Haricots préparés et installés dans des conditions de pousse les plus adaptées pour concourir. La performance consiste à parcourir la plus longue distance possible le long d’un fil. Les lignes de course sont des câbles d’acier tendus du sol vers le ciel et alignés parallèlement tels des couloirs de piscine olympique. La pousse construit sur 3 mois un tapis vert qui grimpe vers le ciel.

 

Le temps de la performance est celui d’une saison, le spectacle se déroule durant 3 mois, dans une contradiction entre le temps spectaculaire d’une course sportive et celui, imperceptible, d’une course de légumes.

  

L’installation - performance Les Coureuses, lauréate du concours Lausanne-jardins, a été crée en 2004 par la scénographe et plasticienne Nadia Lauro accompagnée par la paysagiste Laurence Crémel. Fruit d’une réflexion sur le paysage contemporain associant une pratique des espaces scéniques et une pratique du paysage, Les Coureuses ont été invitées dans de nombreux contextes, qu’il s’agisse de musées (jardins de la Fondation Serralves à Porto), de théâtre (JETLAG, centre chorégraphique PACT Zollverein), d’espaces urbains (Festival Lausanne Jardins, Lille 3000) ou de jardins (jardins de Barbirey et de Arley du Festival Entre Cours et Jardin).

Loïc Touzé est danseur et chorégraphe. Il développe aujourd’hui son activité dans le cadre de l’association ORO implantée à Nantes depuis 2010. Il initie de nombreux projets en collaboration avec des artistes du champ chorégraphique mais aussi de la musique et des arts visuels. Il a créé notamment entre 2003 et 2015, LOVE, La Chance, Ô MONTAGNE et FANFARE. Il a accompagné les acrobates de la compagnie XY pour leurs deux derniers spectacles.

De 2001 à 2006, il codirige les Laboratoires d’Aubervilliers avec Yvane Chapuis et François Piron. Il participe à la direction du lieu Honolulu à Nantes et développe avec Anne Kerzerho le projet Autour de la Table. La formation et la circulation de la culture chorégraphique occupent une place primordiale dans son travail. Depuis 2010, il est engagé dans un travail de recherche sur la figure en danse qu’il partage avec Mathieu Bouvier. Il enseigne régulièrement dans les écoles d’art (théâtre, danse, arts visuels).

 

Nadia Lauro, scénographe, développe son travail dans divers contextes (espaces scéniques, architecture du paysage, musées). Elle conçoit des dispositifs scénographiques, des environnements, des installations visuelles qui génèrent des manières de voir et d’être ensemble inédites. Elle collabore avec les chorégraphes et performeurs Vera Mantero, Benoît Lachambre, Frans Poesltra, Barbara Kraus, Emmanuelle Huynh, Fanny de Chaillé, Alain Buffard, Antonija Livingstone, Latifa Laâbissi, Jonathan Capdevielle, Laetitia Dosh et Jennifer Lacey, avec laquelle elle cosigne de nombreux projets. Leur collaboration fait l’objet d’une publication Jennifer Lacey & Nadia Lauro, dispositifs chorégraphiques par Alexandra Baudelot publiée aux presses du réel. Elle reçoit le prix The Bessies, New York Dance and Performance Awards pour la conception visuelle de $Shot (Lacey / Lauro / Parkins / Cornell). Elle fonde avec l’architecte Laurence Crémel, l’association Squash Cake Bureau où elle crée des aménagements paysagers et du mobilier urbain. Elle scénographie également le concert Transhumance (Cocorosie, Nadia Lauro, Gaspard Yurkévitch) au Centre Georges Pompidou. Elle conçoit une série d’installations/performances : Tu montes, As Atletas, et I hear voices, des environnements scénarisés développés dans divers lieux (musées, foyers de théâtres, galeries) en Europe, au Japon et en Corée. Elle présente La Clairière (Fanny de Chaillé/Nadia Lauro), un environnement visuel immersif pour entendre au Centre Pompidou, 4ème édition du Nouveau festival / « Khhhhhhh » Langues imaginaires et inventées.