Vendredi 28 juin 2013 à 19h (Espace vert du parking des Champs, Combourg / gratuit)

Boutures d’un Sacre

Dominique Brun / Clarisse Chanel / Marcela Santander

Transmission par Clarisse Chanel et Marcela Santander d’extraits du Sacre du printemps de Vaslav Nijinski, dans la version chorégraphique de Dominique Brun.

Avec les élèves de CM2 de l’école élémentaire publique de Combourg (ateliers Extension sauvage, en partenariat avec le Musée de la danse).

Durée : 15 min

Le Sacre du printemps, créé le 29 mai 1913, est considéré comme une œuvre majeure de l’histoire de la modernité, pour la danse comme pour la musique, et le scandale de la première, au Théâtre des Champs-Élysées, s’est constitué en véritable mythe du XXe  siècle. Pourtant, il n'existe aucun film d'époque à même de nous restituer, à travers des images animées, ce que serait cette danse composée par Nijinski. Telle qu'à sa création, la danse est belle et bien perdue.

 

C'est en 2008 que Dominique Brun entreprend la reconstitution historique d’extraits du Sacre du printemps à la demande de Jan Kounen pour son film Coco Chanel & Igor Stravinsky. Ce travail de reconstitution, bénéficie du soutien de chercheurs historiens de la danse, Sophie Jacotot et Juan Vallejos, et s'appuie sur les archives de l'époque. À la suite de ce premier travail, Dominique crée deux pièces chorégraphiques S_F, Sacre_Fac-similé en 2011, commande du CNDC d'Angers et Sacre # 197 (créé en 2012, actuellement en tournée). L'année 2014 lui permettra d'entreprendre l'entière reconstitution historique de Sacre du printemps avec une trentaine de danseurs contemporains, professionnels et amateurs confondus.

 

Les danses du Sacre que Clarisse Chanel et Marcela Santander ont abordées à la fois comme danseuses et assistantes de Dominique Brun, sont transmises à deux groupes d’élèves. Le travail se déroule entre mi mai et fin juin 2013, il propose en alternance des ateliers pratiques et des interventions théoriques. Une rencontre avec Dominique Brun a inauguré cette transmission du Sacre. Elle y présentait les documents d'archives qui ont soutenu sa recherche de reconstitution. Ensuite, les élèves assistent à une présentation d'extraits du Sacre # 197, dansée par Clarisse Chanel, Marcela Santander. En mai, la chercheuse et historienne de l'art Céline Roux est invitée à présenter aux élèves d'autres Sacres. Les enfants bénéficient d'une vingtaine d'heures d'ateliers pratiques d'expérimentation, avant de présenter leur propre travail d'appropriation de ces extraits du Sacre dans une création présentée lors de l'ouverture du festival. (Plus d'infos).

Dominique Brun danse dans les années 1980 avec Jean Gaudin, Daniel Larrieu, José Caseneuve, Michèle Ettori, notamment. Au sein d’un collectif de danseuses, La Salamandre, elle signe de 1981 à 1988 une dizaine de pièces dont Waka Jawaka, 3e prix au Concours international de Bagnolet. Après une formation au Conservatoire national supérieur de Paris, elle cofonde un collectif de danseurs, le Quatuor Albrecht Knust (1994-2003). Après la dissolution du Quatuor, elle s’engage dans une recherche qui se situe au croisement de son intérêt pour l’histoire de la danse et de la création chorégraphique contemporaine. Elle conçoit et réalise Le Faune – un film ou la fabrique de l’archive, (2007). Elle recrée pour la 62e édition du festival d’Avignon L’Après-midi d’un faune dans le spectacle Faune(s) d’Olivier Dubois. Elle chorégraphie pour le film Coco Chanel & Igor Stravinsky de Jan Kounen (2010) des extraits du Sacre du printemps (1913) de Nijinski, à partir d’archives de l’époque. Son projet actuel est un diptyque « selon et d’après Le Sacre du printemps de Nijinski ». Il se composera de Sacre # 197 (créé en décembre 2012 au théâtre des Bergeries de Noisy le sec), et d’une reconstitution historique de la danse de Nijinski, Sacre # 2 (création prévue en 13 et 14 mars 2014, au Manège de Reims, avec 34 interprètes dont 26 danseurs contemporains professionnels et 8 danseurs amateurs conviés localement).

 

Clarisse Chanel se forme durant deux ans aux Rencontres Internationales de Danse Contemporaine (RIDC) parallèlement à des études d’arts plastiques à la Sorbonne, où elle oriente son travail vers l’interrogation du corps dans la performance et l’installation. Elle intègre ensuite la formation d’artiste chorégraphique au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers (CNDC), où elle travaille entre 2009 et 2011 avec de nombreux artistes. Elle enrichit depuis sa pratique d’artiste chorégraphique au côté de Fabienne Compet, Faustin Linyekula, Julien Jeanne et Dominique Brun pour qui elle est à la fois assistante et interprète. En parallèle, elle développe son premier projet Something around the sound II en co-signature avec Marcela Santander et en collaboration de deux musiciens, Baptiste Dupaigne et Maya Garcia.

 

D’origine chilienne, Marcela Santander Corvalàn se forme à la danse-théâtre à la Scuola D’Arte Dramatica Paolo Grassi de Milan, puis à la danse contemporaine au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers. En parallèle de sa formation en danse, elle étudie l'histoire à l’Université de Trento en Italie, puis la théorie de la danse à l'Université Paris VIII – Saint Denis. Elle travaille avec les artistes chorégraphiques Dominique Brun, Mickael Phelippeau, Faustin Linyekula, Lenio Kaklea et collabore avec plusieurs artistes en Italie, en France et au Chili. Actuellement elle développe son premier projet Something around the sound II en co-signature avec Clarisse Chanel et collaboration de deux musiciens, Baptiste Dupaigne et Maya Garcia.