Vendredi 29 juin 2018 à 19h (Combourg, Aire du Linon / accès libre)

Éparpiller

Pascale Murtin (Grand Magasin)

55 min / 2018

 

Conception, paroles et musique : Pascale Murtin

Distribution : avec Pascale Murtin, Babeth Joinet, Anne Lenglet, Jean-Baptiste Veyret-Logerias, Roland Zimmerman, François Hiffler, la Chorale À la Portée de tous de Pleine-Fougères et le Chœur des Villages de Hédé-Bazouges.

Mise en partitions : Babeth Joinet

 

Production : Grand Magasin

Coproduction : Nos Lieux Communs, CDN Nanterre-Amandiers

Imaginé par Pascale Murtin, bras gauche de Grand Magasin, Éparpiller est un concert dispersé dans la nature dont aucun des auditeurs n’a la même perception. À Combourg sur l’aire du Linon, une succession de duos, trios, ou quatuors vocaux se fait entendre simultanément en différents points : ici au pied d’un châtaignier, là-bas, à l’autre bout du champ, là, derrière un buisson, plus loin au bord de l’étang. Le promeneur choisit de rester sur place ou d’aller mieux entendre ce qu’il aperçoit à distance. Il ne sait pas si les chansons proposées sont les mêmes d’un groupe à l’autre mais distingue, au fur et à mesure de la découverte, des échos, des variantes, des répétitions, des différences. Éparpiller est un chemin musical dans le paysage, dans lequel chacun compose son propre concert

Grand Magasin a été fondé par Pascale Murtin & François Hiffler en 1982. Sous ce nom ils ont conçu ensemble une quarantaine de pièces, numéros et exposés, s’adjoignant à l’occasion les services de leurs amis (dont Bettina ATALA de 2001 à 2010) pour le plaisir de varier formats et effectifs. Sous la bannière «rare et bon marché» Grand Magasin multiplie au fil du temps conférences en auditorium, déploiements sur scène de théâtre, démonstrations en galerie d’art ou interventions en décor naturel.

 

Pascale Murtin: «Le 7 novembre 2007 je tombe sur la tête : hémiplégie droite, trouble du langage. Réapprenant à lire et à écrire j'ai composé plus de 700 poèmes en guise d'exercices auto-prescrits. Le traumatisme crânien n'a fait qu'encourager une glossomanie déjà latente : les confusions lexicales, les rapprochements sémantiques erronés, la linguistique intuitive ont de tout temps été mon bain, mon pain, mon train quotidiens. Au sein de Grand Magasin, l'association fondée en 1982 avec François, nous avons toujours été attentifs aux homophonies, aux pièges et curiosités de la langue française. Croyant avoir perdu mon latin j'ai plutôt déterré un lièvre qui ne demandait qu'à devenir lapin : je l'ai apprivoisé, il court encore, agile et boîteux. Plus tard j’en ai fait des chansons. En 2010, 25 chansons trop courtes (avec François Hiffler accompagné de ses 10 doigts). En 2012, quelques-unes plus longues, (avec 30 choristes, chef de chœur Babeth Joinet). En 2015, des chansons Franglaises (avec Sheila Atala). En 2017, Chouiner, duo guitare/clavecin (avec Marie-Pierre Brébant).»