festival Extension sauvage | édition 2016

retour sur l'édition 2016

le festival en images

En 2016, le festival Extension sauvage fêtait ses 5 ans ! Cette édition anniversaire a été à la hauteur de l'enjeu et s'est faite le reflet de ce qui constitue l'essence de cette aventure chorégraphique : une atmosphère bucolique et conviviale, des échanges riches entre petits et grands, amateurs et professionnels, des rencontres jubilatoires entre danse, performance, musique et paysage.

 

Pour cette 5ème édition, le festival a ouvert ses portes un peu en avance en organisant à Hédé, avec la complicité du Théâtre de Poche, un Bal Sauvage le samedi 18 juin. Les festivités ont débuté avec Je suis lent, la conférence - performance de Loïc Touzé suivi du lancement de la course de plantes Les coureuses, l'installation - performance de Nadia Lauro et Laurence Crémel. Pour clôturer la soirée, Loïc Touzé a initié les spectateurs à sa chorégraphie La Ziva, qui est devenue le leitmotiv de ce bal populaire revisité par les Djs LG Rivales et Mr Henri !

 

Le samedi 25 juin, retour sur les terres du festival à Combourg, où Laëtitia Doat présentait à la médiathèque de Combourg sa conférence dansée Natures, Voiles et modernités en danse : Duncan, Fuller, Nijinski, une évocation des figures historiques de la danse des débuts du XXème siècle. Les spectateurs étaient ensuite invités à retrouver Emmanuelle Huyhn et Erwann Keravec qui interprétaient leur Duo breton annamite dans la prairie, pièce qu'ils ont redonnée le lendemain au cœur du bois de bouleaux du Château de la Ballue. Le parcours de cette journée s'est terminé avec la fougue adolescente d’un groupe de jeunes danseurs amateurs dans Jours Étranges de Dominique Bagouët, par Catherine Legrand et Anne-Karine Lescop.

 

Le dimanche 26 juin, les écrins paysagers du Château de la Ballue ont été enchantés par Laëtitia Doat qui proposait un atelier adulte Danser Duncan, danser dehors, puis par ses apparitions au détour d'une allée ou d'un bosquet à plusieurs reprises au cours de l'après-midi. Prenant possession de l'allée de châtaigniers, Vera Mantero a quant à elle interprété pour la première fois en extérieur son solo Une mystérieuse Chose, a dit e.e. Cummings* . Lui succédant dans l'envoûtement, au coeur de la forêt et au bord de l'étang, Myriam Gourfink donnait sa création Étale interprétée par Carole Garriga, Deborah Lary et Véronique Weil, accompagnées par les musiciens Kasper T.Toeplitz à l'octobasse et Stevie Wishart à la vielle à roue. Enfin, Sophiatou Kossoko a emporté les spectateurs dans une danse collective, avec la pièce de Robyn Orlin...Although I live inside... my hair will always reach toward the sun... , délivrant une clôture enthousiasmante au festival où, joies, émotions, rêveries, sauvageries et vagabondages étaient cette édition encore au rendez-vous !

 

Retrouvons-nous les samedi 24 & dimanche 25 juin 2017 pour la sixième édition du festival Extension sauvage !