Samedi 30 juin à 18h (Bazouges-la-Pérouse, Château de La Ballue – Théâtre de verdure) Dimanche 1er juillet à 16h (Bazouges-la-Pérouse, Château de La Ballue – Allée de châtaigniers)

Rue

Volmir Cordeiro

45 min / 2015

 

Chorégraphie et interprétation : Volmir Cordeiro


Percussion : Washington Timbó


Lumière : Abigail Fowler


Régie lumière : Ludovic Rivière


Costume : Vinca Alonso, Volmir Cordeiro 


 

Production : Donna Volcan


Coproduction : Ménagerie de Verre


Avec le soutien de : Musée du Louvre, Laboratoires d’Aubervilliers, CND - Un centre d’art pour la danse, ICI - CCN Montpellier / Languedoc-Roussillon

Avec le soutien de l’Onda - Office national de diffusion artistique

Avec son solo Rue, Volmir Cordeiro incarne les multiples corps et identités qu’une rue peut contenir, du passant au manifestant, de l’errant au marginal. La pièce est une réponse chorégraphique à la lecture des poèmes sur la guerre de Bertold Brecht. Accompagné par le percussionniste Washington Timbó, il donne corps à la puissance évocatrice de la rue, lieu de vagabondage et de rassemblement, où l’on passe le temps d’un instant du carnaval à la guérilla. Pour Extension sauvage, la Rue de Volmir Cordeiro s’empare des jardins du château de la Ballue, tour à tour le samedi et le dimanche, les peuplant de mille présences imaginaires.

 



Le procédé est d’offrir mon corps au poème, afin de lui offrir une scène.


Volmir Cordeiro

Volmir Cordeiro est né au Brésil en 1987. Il a d’abord étudié le théâtre pour ensuite collaborer avec les chorégraphes brésiliens Alejandro Ahmed, Cristina Moura et Lia Rodrigues. En 2011 il intègre la formation «Essais» du Centre National de Danse Contemporaine d’Angers. Il signe un premier solo Ciel en 2012, puis Inês en 2014 et le duo Epoque, avec Marcela Santander Corvalán en 2015. Il clôt en 2015 un premier cycle de son travail, composé des trois solos Ciel, Inês et Rue. En 2017 il crée une pièce pour quatre danseurs, L’œil la bouche et le reste. Il a aussi participé aux pièces de Xavier Le Roy, Laurent Pichaud, Rémy Héritier, Emmanuelle Huynh, Jocelyn Cottencin et Vera Mantero. Il écrit actuellement une thèse sur les figures de la marginalité dans la danse contemporaine à l’université Paris-8. Volmir Cordeiro a été artiste associé à la Ménagerie de Verre en 2015. Il est depuis 2017 artiste résident au Centre National de la Danse et à partir de 2018 artiste-chercheur résident des Ateliers Medicis à Clichy-sous-bois.