© Carlos Fernandes

Flora Détraz

Muyte Maker - version in situ - (2018) 50min

DIMANCHE 26 JUIN 2022

16h45 / Jardins du château de La Ballue
Bazouges-la-Pérouse

Tarifs :
Journée : 30 € / 20 € (réduit)
À l’unité : 11 € / 9 € (réduit)
-> Billetterie

Pour cette pièce, la joie est posée comme un postulat : la joie comme force de résistance et potentiel de création. Les corps désobéissants et irrationnels mis en avant y chantent copieusement, rient en polyphonie, dansent à l’aveugle, papotent en cacophonie. Quatre figures féminines apparaissent telles des êtres mythologiques, en perpétuelle métamorphose, malgré les fortes contraintes que leur impose l’espace de jeu. Un étrange ballet naît de ces composantes contradictoires, où se conjuguent pêle-mêle l’imaginaire médiéval, les chansons triviales et les tableaux grotesques.

Conception : Flora Détraz
Interprétation : Mathilde Bonicel, Joana Schweizer (dans le rôle créé par Inês Campos), Agnès Potié et Flora Détraz
Scénographie : Camille Lacroix
Lumières : Arthur Gueydan
Son : Guillaume Vesin (régie Claire Mahieux)
Regard extérieur : Anaïs Dumaine
Production : PLI
Co-production : Ramdam-un centre d’art de Lyon ; CCN de Caen ; PactZollverein, Essen ; Chorège, Relais Culturel du Pays de Falaise ; L’Avant-scène, Cognac ; La Place de la danse ; CDCN Toulouse ; Le réseau des Petites Scènes Ouvertes ; Alkantara, Lisbonne.
Mise à disposition de studio : Les Eclats chorégraphiques, La Rochelle ; Alkantara, Lisbonne ; Oespaço do Tempo, Montemor-o-novo.
Avec l’aide à la maquette et l’aide au projet de la Région Normandie et l’aide au projet de la DRAC Normandie.

Flora Détraz se forme à la danse classique et suit des études littéraires avant d’intégrer la formation du CCN de Rillieux-la-Pape, dirigée alors par Maguy Marin. Elle rejoint ensuite le cycle de recherches chorégraphiques PEPCC, au Forum Dança, à Lisbonne. Au cours de son parcours, elle a l’occasion de rencontrer entre autres, Meredith Monk, Meg Stuart, Vera Mantero, Lia Rodrigues ou encore Marlene Monteiro Freitas qui influencent sa propre recherche. Depuis 2013, elle développe sa trajectoire artistique autour des liens entre voix et mouvement. Elle crée en 2013 Peuplements avec sa compagnie PLI, pièce pour quatre chanteuses lyriques, inspirée d’une nouvelle de Samuel Beckett qui révèle l’organisation d’une microsociété dans un espace réduit et réglementé. En 2014, elle décline la figure du chanteur lyrique avec sa pièce Gesächt puis, en 2016, elle met en jeu un corps sonore et vibrant avec son solo Tutuguri. En 2018, elle crée la pièce Muyte Maker dans laquelle quatre femmes aux allures de nymphes échevelées dansent et interprètent des chansons puisées dans le répertoire du Moyen-Âge et de la Renaissance. En 2021, Flora Détraz crée le trio Glottis qui met en jeu des somnambules-oiseaux de nuit, en proie à des visions délirantes. Elle travaille actuellement sur une prochaine création intitulée Hurlula, diptyque composé d’un film et d’une performance-concert, autour de l’acte de crier. En tant qu’interprète chorégraphique, elle travaille avec Marlene Monteiro Freitas, Laurent Cèbe, Cédric Cherdel, Sara Anjo et Nach.