© Konstantin Lipatov

Marzena Krzemińska

Conversation excentrique avec l’environnement - (2019) – 45 min

SAMEDI 29 JUIN 2019

17H / Bois du Lac Tranquille
Combourg

Avec cette création inédite, initiée dans le cadre du programme Nomades porté par le réseau Nos Lieux Communs dont Extension sauvage est membre, Marzena Krzemińska imagine trois figures excentriques, dotées d’hypersensibilité, qui engagent une conversation avec l’environnement. Percevant les choses qui les entourent de manière exagérée, voire extrême, à la manière des enfants, des fous, des chamans ou des animaux qui ont cette « sensibilité primitive » à la nature, leurs réactions sont en complet décalage avec les normes socialement établies. Chaque sensation est un événement, un cataclysme, « une première fois » : toucher le tronc d’un arbre, être ébahi par la chute d’une feuille, mettre un bout de terre sur la pointe de la langue. Le public est témoin de ces bouleversements et chemine vers une vision renouvelée de l’endroit dans lequel il se trouve. À Combourg, dans la forêt bordant le Lac Tranquille, ces trois personnages nous permettent de sentir ce lieu, de comprendre ce paysage de manière différente, presque originelle.

Conception : Marzena Krzemińska
Interprétation : Marzena Krzemińska, Simon Tanguy et Benoît Armange
Costumes : Stefani Gicquiaud
Regards extérieurs: Vera Mantero et Thomas Chopin
Production : Marion Cachan

Production : Propagande C
Coproduction : Nos Lieux Communs dans le cadre du programme Nomades et Slow danse (Vigneux-de-Bretagne)
Accueils en résidence : Plastique Danse Flore (Versailles), Festival 2D2H (Domaine d’Abbadia, Hendaye), Festival Extension Sauvage (Combourg), Entre Cour et Jardin (Dijon), Slow danse (Vigneux-de-Bretagne)
Avec le soutien du ministère de la Culture – Drac de Bretagne

Marzena Krzemińska est chorégraphe et danseuse, diplômée de la SNDO (School for New Dance Development) d’Amsterdam et de la Theatre Academy de Varsovie. Installée en Bretagne depuis plusieurs années, elle a enseigné au Musée de la Danse – CCNRB et participé à différents de leurs projets (Fous de Danse, La Permanence). En mars 2017, elle présente son premier projet solo Too Beautiful dans le cadre du Festival 360 degrés à La Passerelle, Scène Nationale de Saint-Brieuc. Marzena Krzemińska a travaillé comme interprète pour plusieurs chorégraphes, tels que Deborah
Hay, Benoit Lachambre ou Rob List, et comme assistante chorégraphe pour Maria Hassabi à New York et Jeanine Durning à Amsterdam. Elle collabore régulièrement avec le chorégraphe Simon Tanguy : en tant que danseuse dans sa pièce People in a Field (2015), en tant que dramaturge sur la pièce Championnat (2015), ou encore en tant que regard extérieur sur Digging, avec le collectif britannique NORA (2015) et sur I Wish I Could Speak in Technicolor (2017). En 2017 ils co-signent Cabaret précaire, une pièce pour la Boîte noire d’Elisa Le Merrer, créée en résidence scolaire dans le collège de Plouagat (22). Marzena Krzemińska travaille actuellement à une nouvelle création Nature & Queer – un nouvel opéra pour Dido, prolongement de son premier solo 5-7-5 Haïku, créé dans le cadre du programme Solo Projet à Poznan en 2012.