Projection

Le Chêne - (2022) 1h20

JEUDI 23 JUIN 2022

20h / Cinéma Le Chateaubriand
Combourg

Si on le laisse vivre, le chêne dépasse facilement les 500 ans, voire plus de 1 000 ans exceptionnellement. Laurent Charbonnier s’intéresse à un de ces arbres remarquables, né celui-là en 1810, pour raconter la place primordiale qu’il occupe dans l’équilibre de la nature. En véritable hôtel, l’arbre n’héberge pas que les écureuils ou le gui mais une foule d’espèces, piverts, fourmis, mulots, geais des chênes… qui viennent y loger en amis de passage, en parasites toxiques ou en prédateurs peu scrupuleux. Tous scellent leur destinée autour de cet arbre, symbole de la force et de la majesté, qui les accueille, les nourrit, les protège depuis ses racines jusqu’à sa cime. Sans aucune voix off, au fil des quatre saisons, ce passionnant film documentaire nous immerge avec poésie dans la vie d’un formidable acteur de la biodiversité.

21h30 / Rencontre avec Benoît Chevallier et Mickaël Monvoisin 1h

À la suite de la projection du film Le Chêne, Benoît Chevallier, garde-forestier de la forêt de Villecartier et Mickaël Monvoisin, naturaliste au sein de l’Office National des Forêts reviendront sur l’écosystème des forêts et les enjeux de la préservation des milieux naturels. Cette discussion avec les spectateurs permettra d’approfondir les interactions présentées par le film, tout en abordant plus précisément la gestion du milieu forestier.

Genre : documentaire
Date de sortie : 2022

Réalisation : Laurent Charbonnier et Michel Seydoux
Scénario : Michel Fessler et Michel Seydoux
Assistant à la réalisation : Julien Le Roux
Production : Winds, Camera One
Directeur de production : Philippe Baisadouli
Producteurs délégués : Barthélémy Fougea, Michel Seydoux
Distribution : Gaumont
Ingénieurs du son : Martine Todisco, Samy Bardet, Philippe Penot, Marc Doisne
Directeur de la photo : Mathieu Giombini
Attachée de presse (film) : Sophie Bataille
Décorateur : David Faivre
Montage : Sylvie Lager
Auteur de la musique : Cyrille Aufort

Spécialiste reconnu du film animalier, Laurent Charbonnier est tout à la fois réalisateur, scénariste, directeur de la photographie, ingénieur du son, réalisateur d’images animalières, chef opérateur et producteur français. D’abord photographe, il se tourne ensuite vers le cinéma et réalise son premier film à 20 ans. Après de nombreux documentaires dont le plus connu Tant qu’il y aura des cerfs (1984), il s’intéresse aux ours, loups et autres avifaune et mammifères. En 1988, il crée sa société de production LCP. Réalisateur et chef opérateur, il participe à plus de 80 longs métrages (Les enfants du marais de Jean Becker, L’enfant des neiges, Le dernier trappeur, Belle et Sébastien de Nicolas Vanier) et documentaires animaliers (Les animaux amoureux, Le peuple Migrateur, Océan, Les saisons de Jacques Perrin, ou encore La clé des champs de Marie Perenou et Claude Nuridsani). Pour le documentaire réalisé pour Arte Tendresses animales, un jour dans la forêt, il reçoit de nombreuses récompenses et il est nommé aux Césars pour son troisième film Les Animaux amoureux.

Producteur de cinéma, Michel Seydoux fonde la société de production Caméra One en 1971, dont il est encore actuellement le président. Il est également président de la société Air Littoral de 1992 à 1998, administrateur de Gaumont et membre du conseil de surveillance de Pathé. Il produit notamment les films de Patrice Chéreau (Hôtel de France), Alain Resnais (Smoking/No Smoking, On connaît la chanson), mais aussi Alain Cavalier (René, Le Filmeur, Pater, Le Paradis) ou encore Nikita Mikhalkov et Alejandro Jodorowsky.

Passionné par les arbres et la forêt, Benoît Chevallier rejoint l’Office National des Forêts en 2008 après une formation forestière et une courte expérience en forêt bolivienne. Il commence le métier de technicien forestier territorial, communément appelé garde-forestier, dans les Vosges pendant cinq ans. Il retrouve l’Ille-et-Vilaine et la forêt de son enfance à Villecartier. C’est un secteur de 1250 hectares de forêt publique qui est à sa charge et sur lequel il anime une gestion multifonctionnelle. Son quotidien est ainsi rythmé par les enjeux qui traversent le milieu forestier : production de bois, protection de l’environnement, accueil du public et médiation, chasse, adaptation des forêts aux changements climatiques.

Chef de projet et expert naturaliste à l’Office National des Forêts, Mickaël Monvoisin est chargé de mission Natura 2000 du Complexe forestier de Rennes – Liffré – Chevré, étang et lande d’Ouée, forêt de Haute-Sève. Il coordonne les actions définies dans document d’objectifs, de manière à préserver le site en impliquant les acteurs (agriculteurs, exploitants forestiers…). En lien avec un groupe d’apprentis, il travaille aussi sur la communication, afin de promouvoir la connaissance des sites Natura 2000. Il coordonne également des actions de sensibilisation des habitants des alentours de l’étang d’Ouée sous la forme d’une sortie « naturaliste » sur les oiseaux du site.